En Inde, Sonali Mukherjee, 28 ans, vient de remporter le jackpot lors de l'émission Qui veut gagner des millions? La jeune femme avait décidé de participer au célèbre jeu pour dénoncer les nombreuses attaques à l'acide qui ont lieu en Inde, mais qui restent impunies. Grâce à sa victoire, Sonali pourra se payer une nouvelle opération.

La vie et les rêves de Sonali ont été ruinés il y a onze ans lorsqu'un prétendant éconduit fait irruption chez elle en compagnie de deux autres hommes et asperge son corps avec des produits chimiques. Son visage avait alors été brûlé à 95%, effaçant ses jolis traits pour toujours. Depuis, sa famille dépense chaque centime à ses opérations.
Les terres de la famille ont été vendues, ainsi que de nombreux biens, mais les traitements coûtent cher et le père de Sonali n'a plus les moyens d'aider sa fille. Aucune aide de l'Etat ne leur a été octroyée et malgré une lettre envoyée au gouvernement indien où elle menaçait de se suicider, personne n'a réagi à ses souffrances. Pire, son agresseur, lui, n'a jamais été inquiété par la justice. "Nous avons tout perdu alors que les criminels sont libres" ajoute-t-elle.

sonali1

Elève prometteuse dans sa ville natale de Dhanbad, elle vit maintenant à New Delhi. Suite à son attaque, Sonali est restée aveugle et sourde. Ses brûlures étaient si graves qu'elle n'avait plus d'oreilles, plus de paupières et plus de cuir chevelu. Durant des années, les médecins ont relevé un défi de taille: essayer de lui redonner un visage normal, mais sans argent, et après plus d'une vingtaine d'opération, l'espoir avait disparu.

Face à cette situation intenable, elle décide de participer à l'émission Qui veut gagner des millions? "J'ai participé pour deux raisons. J'avais besoin d'argent mais je voulais que le monde sache ce qu'est une victime d'attaque à l'acide".

Cette année, le gouvernement indien a signé un projet de loi modifiant le droit pénal qui vise à renforcer les sanctions contre les personnes se rendant coupables de violences contre les femmes. L'attaque à l'acide est maintenant définie comme une infraction au Code pénal et les auteurs risquent la réclusion à perpétuité.
Source >>> 7sur7.be